La Scène nationale s’inscrit dans différents réseaux professionnels, qu’ils soient régionaux, nationaux et internationaux.

RÉSEAU DES SCÈNES NATIONALES

Un réseau de :

- 76 Scènes nationales implantées en France métropolitaine et en Outre-mer. Fruit de la rencontre autour d’un lieu, entre une volonté politique locale, des élu·es et les services de l’État. « Elles mettent en œuvre leurs projets à partir de complexes architecturaux voués à la rencontre de tous les arts du spectacle vivant (théâtre, danse, musique, cirque…) mais aussi, pour bon nombre d’entre elles, des arts visuels (cinéma, arts plastiques…) ».

  • 76 directrices et directeurs (50 hommes – 26 femmes actuellement) nommés par les conseils d’administration de ces établissements sur un projet artistique et culturel singulier.
  • 76 projets artistiques différents, mais un socle commun de missions.
  • 76 équipes constituées de professionnels (une moyenne de 26 salariés permanents/ structure) au service du projet, des artistes et de la population. Autant d’opportunités de développer un travail en réseau et des partenariats, afin d’accompagner et soutenir la création pour favoriser la circulation des œuvres en France et à l’étranger.
  • 76 budgets et formes de financement : on retrouve très souvent l’intervention de l’ensemble des collectivités territoriales pour le fonctionnement des Scènes nationales et le développement de leurs activités.

… et qui fait sa force :

  • Rassemblées en un réseau de diffusion, les Scènes nationales organisent la circulation des œuvres du spectacle vivant.
  • En tant que lieu de création, elles sont des interlocuteurs essentiels dans le système de production.
  • Élevées au rang de référence nationale pour leur projet artistique, elles bénéficient d’un rayonnement sur le plan local, national, voire international.
  • Les Scènes nationales servent un même projet social et démocratique en multipliant les initiatives d’action culturelle pour sensibiliser le plus grand nombre aux œuvres de la création contemporaine.

Depuis 2 saisons, les Scènes nationales de Nouvelle-Aquitaine sont réunions autour du projet de tournée de l’artiste Lia Rodrigues. Cette saison, elles accueilleront Furia et sa nouvelle création Encantado.

En savoir plus

COMITÉ D’EXPERTS THÉATRE (ET DANSE) DE LA DRAC NOUVELLE-AQUITAINE

Ce comité d’experts donne un avis consultatif sur les activités de création des compagnies en Région.

En savoir plus

COLLECTIF SCÈNES ENSEMBLE

À la rentrée 2020, les 6 scènes de Bordeaux Métropole labellisées par le Ministère de la Culture actaient une union de longue date et lançaient le collectif Scènes Ensemble avec une intention forte, celle de partager plus que jamais expériences et moyens pour continuer d’offrir au public de grandes émotions. Si l’idée est née bien avant la crise sanitaire entre les 6 structures, elle prend aujourd’hui d’autant plus de sens, face à la nécessité de défendre d’une seule et même voix le spectacle vivant, bien public indispensable au vivre ensemble.

Le collectif Scènes ensemble regroupe La Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine, le Théâtre des Quatre Saisons Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création, le Glob Théâtre Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création, l’Opéra National de Bordeaux, le Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine – TnBA et la Scène nationale Carré-Colonnes.

JOUER COLLECTIF : UN MESSAGE DU COEUR DES SCENES DE SPECTACLES A LEUR PUBLIC, UNE PUBLICATION DE SOUTIEN AU SPECTACLE VIVANT, ESSENTIEL AU VIVRE ENSEMBLE.

PUBLIC « Tous, nous défendons un service public de la Culture pour l’intérêt général. »

Ce service répond à un droit fondamental : celui de s’épanouir, de se divertir, d’apprendre, de progresser, de faire communauté et humanité ensemble. Et ce service est public, car nous l’adaptons à tous et toutes, pour tous et toutes, en respectant les valeurs essentielles que sont la liberté, l’égalité, la parité et la diversité.

ARTISTE « Tous, nous donnons une place spéciale aux artistes. »

Ouverte, visionnaire, sensible ou décalée : leur façon de voir et d’appréhender le monde nous semble essentielle pour dessiner de nouvelles perspectives et ouvrir nos horizons. Parfois artistes (Marc Minkowski à l’Opéra, Catherine Marnas au TnBA, Monique Garcia au Glob Théâtre), tous, directeurs et directrices de théâtres, nous soutenons les créateurs⸱rices, accompagnons de jeunes compagnies associées et participons au foisonnement créatif qui rend Bordeaux et sa métropole attractives.

PROXIMITÉ « Tous, ancrés dans Bordeaux et sa métropole, nous sommes proches de vous » à quelques arrêts de tram ou de bus.

C’est une exception française que nos voisins européens nous envient : une offre dense de spectacles d’une grande qualité. Fruits de la volonté de l’État et des élu⸱e⸱s locaux, après la Seconde Guerre mondiale de décentraliser la Culture hors de Paris, nous proposons, près de chez vous, une offre comparable à celle d’une capitale.

ITINÉRANCE « Tous, nous sortons de nos théâtres pour nous rapprocher de vous. »

Nos actions sillonnent le département ou la région. La Manufacture CDCN a une antenne à La Rochelle, Le Carré-Colonnes construit des partenariats artistiques dans le Médoc et le Théâtre des Quatre Saison en Sud-Gironde. En balade ou en tournée, les spectacles fabriqués ici, au TnBA, au Glob, à l’Opéra, sont montrés dans toute la France.

DROIT « Tous, nous défendons l’accès à la Culture comme un droit. »

Parce que nous croyons qu’elle participe à l’épanouissement de chacun, qu’elle favorise la connaissance de soi et des autres, nous agissons pour diminuer les inégalités, qu’elles soient géographiques ou sociales. Nous mettons en valeur la diversité culturelle : à nos yeux, vous êtes, fort⸱e⸱s de votre propre culture, des acteurs⸱rices et non des consommateurs⸱rices.

SYNDEAC

Fondé en 1971, le Syndicat national des Entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) représente plus de 400 institutions, parmi lesquelles la grande majorité des centres dramatiques nationaux, des scènes nationales, des centres chorégraphiques nationaux, de nombreuses scènes conventionnées, compagnies théâtrales et chorégraphiques, ensembles musicaux, des salles de musiques actuelles, des festivals, des lieux de production et de diffusion des arts du cirque et des arts de la rue, des entreprises travaillant dans le domaine des arts plastiques et graphiques.

Le Syndeac intervient sur trois grands chantiers :

1| La vie syndicale

  • Conseiller ses adhérent⸱e⸱s grâce à une équipe professionnelle au service du syndicat;
  • Défendre les droits et les intérêts matériels et moraux de ses adhérent⸱e⸱s avec si besoin l’assistance de conseiller⸱e⸱s techniques ou des consultations spécialisées d’avocat⸱e⸱s ;
  • Fédérer ses adhérent⸱e⸱s et mettre en place une structuration du syndicat en région autour des délégué⸱e⸱s régionaux.

2| Les politiques publiques

  • Être une force de propositions et de négociations en matière de politiques culturelles auprès de l’État et des collectivités territoriales, au niveau national et européen ;
  • Réfléchir et proposer des pistes de réformes pour la création contemporaine ;
  • Défendre auprès de l’État et des collectivités territoriales le budget de la Culture et demander son développement.

3| La chambre professionnelle

  • Conduire avec les partenaires sociaux les réflexions et les négociations nécessaires à l’organisation du travail dans la branche du spectacle vivant public ;
  • Négocier des accords privilégiés avec les sociétés civiles de perception de droits ;
  • Représenter ses adhérent ⸱e ⸱s au sein d’organismes professionnels paritaires, nationaux et européens ;
  • Participer aux travaux de la branche.
En savoir plus

COMITÉ DE LIAISON DES EPCC

Ce comité mutualise les méthodes de gestion de ces structures et capitalise les expériences en s’interrogeant sur les nouvelles modalités de gouvernance de l’intervention publique en faveur du développement culturel.

En savoir plus

FRANCE FESTIVALS

France Festivals constitue depuis plus de six décennies le réseau le plus important de festivals de musique et du spectacle vivant en France. Il rassemble près de 80 festivals aux programmations riches et ambitieuses, partageant des valeurs communes. Ces manifestations se déroulent toute l'année sur l'ensemble du territoire national. Acteur et témoin de l'évolution des pratiques artistiques et des politiques culturelles, France Festivals accompagne ses adhérent⸱e⸱s dans la mise en œuvre des stratégies de développement et la valorisation de leurs activités. La mutualisation de la réflexion, le partage d'expériences et les actions collectives sont les orientations de la fédération pour une plus grande reconnaissance du rôle des festivals dans l'aménagement culturel du territoire et dans les politiques publiques actuelles de l'État et des collectivités locales. Le FAB – Festival International des Arts de Bordeaux Métropole - fait partie de ce réseau depuis 2017.

En savoir plus

LABEL EFFE

Le Label EFFE est le label de qualité européen pour les festivals artistiques remarquables démontrant leur engagement dans le domaine des arts, leur engagement communautaire et leur ouverture internationale. Aujourd'hui, plus de 800 festivals à travers l'Europe ont reçu le Label EFFE. Ce Label leur a été remis après avoir été évalué par des experts internationaux du monde des festivals. Ces festivals labellisés remplissent au minimum 7 des 10 normes de qualité suivantes. Ils s'inscrivent dans la réalité artistique, culturelle et sociale européenne ainsi que :

  • présenter une programmation artistique cohérente et organisée ;
  • soutenir le développement artistique en cours (par exemple : offrir des résidences aux artistes, contribuer à de nouvelles créations et soutenir la recherche artistique) ;
  • offrir des opportunités aux artistes émergents ou innovants de créer ou d'être présentés dans votre programme;
  • être enraciné dans sa communauté locale favorisant les connexions locales dans le programme et parmi les interprètes/performances. Le festival implique des artistes locaux ainsi que des publics locaux dans ses projets ;
  • contribuer à accroître l'accès à la culture et à attirer des publics diversifiés (certains exemples incluent différents contextes socio-économiques, groupes d'âge, sexes et cultures) ;
  • prendre des mesures pour être plus durable. Cela peut faire référence à l'environnement, à l'économie, aux modèles commerciaux et aux impacts sociaux ;
  • aider à façonner, encourager et promouvoir des expériences interculturelles pour votre public et vos artistes ;
  • adopter l'inclusivité comme principe et pratique de base ;
  • investir dans l'innovation et le renforcement des capacités ;
  • interagir avec le public, par exemple par le biais de programmes éducatifs.

Le FAB – Festival International des Arts de Bordeaux Métropole détient le label EFFE depuis sa création en 2016.

En savoir plus

RÉSEAU LOOP

Le réseau LOOP (Réseau national d'échange et de partage autour de la danse à l’attention de la jeunesse) accompagne et met en œuvre des projets chorégraphiques. Pour combler un déficit d’échanges interprofessionnels dans le champ de la danse jeune public, Le Gymnase CDCN Roubaix - Hauts-de-France met en place le premier réseau national pour la danse et la jeunesse intitulé LOOP. Ouvert à tous⸱tes les responsables de lieux et de programmation intéressé⸱e⸱s par cette question spécifique, le réseau se destine à être un endroit d’échanges et de partage autour de la danse jeune public. LOOP propose ainsi d’être un espace pour parler très librement de la création pour la danse et la jeunesse et de toutes les initiatives qui s’engagent dans ce domaine, dans le but de partager projets, regards et idées. Le réseau se réunit deux fois par an et a pour perspective de mettre en place des groupes de travail sur plusieurs sujets de réflexion.

Les missions du réseau LOOP se divisent en quatre axes de travail majeurs :

  • L’accompagnement de projets (en coproduction ou diffusion) par les membres du réseau. LOOP a notamment mis en œuvre le programme TWICE, commandes confiées à des chorégraphes novices dans le champ de la création jeune public.
  • Les échanges et partages artistiques autour des pièces vues ou à venir
  • La médiation et la formation à l’objet danse jeune public : partage des outils pédagogiques existant en danse et réflexion sur des outils d’accompagnement à la diffusion.
  • Le repérage à l’étranger : état des lieux des festivals et théâtres accueillant la danse jeune public, repérage des écritures chorégraphiques pour l’enfance dans les autres pays.

Le réseau LOOP, qui réunit aujourd’hui 23 membres, représente au niveau national la diversité des lieux et des professionnels du spectacle vivant, avec des théâtres labellisés, des lieux de danse, des associations de territoire ou bien encore des communes.

En savoir plus

TERRITOIRES DE CIRQUE

Fondée en 2004, l’association Territoires de Cirque rassemble près de cinquante structures engagées dans le soutien à l’émergence, la création, et la diffusion du cirque. Ouvertes à toutes les esthétiques du spectacle vivant ou spécialisées, elles sont des laboratoires de recherche, scènes nationales ou conventionnées, théâtres de ville, services culturels, lieux de patrimoine, ou établissements de production. C’est un véritable espace de concertation et d’action professionnelle au niveau national et international.

En savoir plus

REDITEC

Créée en 2006, REDITEC, association professionnelle des responsables techniques du spectacle vivant est forte aujourd’hui de près de 300 membres réparti⸱e⸱s sur l’ensemble du territoire national jusqu’à l’outremer. S’y retrouvent ensemble des théâtres privés, du théâtre de rue, des opéras, des écoles, des lieux des collectivités territoriales, des centres dramatiques et chorégraphiques nationaux et régionaux, des scènes conventionnées, des Scènes nationales, des Scènes de Musiques Actuelles, des cirques, des théâtres nationaux, des centres de formation…

La force des propositions et des positions de REDITEC réside dans cette mixité et cette pluralité d’exercices, de situations locales et de points de vue, qui rendent précieuses sa présence et ses interventions dans le champ du spectacle vivant et de l’événementiel, pour ce qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler les « biens communs ». Ses activités de réflexion, de structuration et de développement s’exercent dans le secteur des métiers techniques, mais aussi dans le champ des réseaux croisés avec d’autres réseaux professionnels (scénographes/UDS, architectes, administrateurs⸱rices, association des DRH, syndicats, élu⸱e⸱s des collectivités territoriales, association des techniciens canadiens, belges, etc…).

REDITEC est placée au cœur de l’écosystème du spectacle vivant et de l’événementiel sur le territoire national, proche des réseaux européens et internationaux.
En savoir plus

TMNLAB

Le TMNlab est une association à but non lucratif qui a vocation à rassembler les professionnel⸱le⸱s de la médiation, de la communication et des relations avec les publics des théâtres (lieux de production et de diffusion du spectacle vivant). L’association TMNlab a pour objet de constituer et animer ce réseau à travers la création d’un espace collaboratif numérique et l’organisation d’événements afin de :

    • favoriser, interroger et développer l’utilisation des outils numériques, existants et à venir, en communication et médiation pour les théâtres et plus largement les lieux de spectacle vivant ;
    • faciliter l’échange et la coopération entre professionnel⸱le⸱s en France et à l’étranger ;
    • donner de la visibilité, promouvoir et faire reconnaître les pratiques professionnelles innovantes.
En savoir plus

RÉSEAU MÉDIATION DE L’IDDAC

Le Réseau Médiation rassemble à ce jour 35 scènes culturelles, communes, communautés de communes et associations engagées à travers leurs programmations et projets culturels dans des actions visant à rapprocher les publics des œuvres et des artistes.

C’est grâce à ces acteur·rice·s culturel·le·s de terrain présents au côté de l’iddac (Institut Départemental du Développement Artistique et Culturel) que des projets sont réalisés sur tout le territoire et pour tous les publics, que ce soit dans le domaine de l’éducation artistique en et hors temps scolaire, dans le champ social en direction des personnes éloignées des pratiques culturelles, ou pour tous les habitant·e·s quel que soit leur âge.

L’iddac anime le Réseau depuis 2010. Les médiatrices et médiateurs des différentes structures se rassemblent régulièrement autour de leur mission commune : faciliter l’accès de chacun·e à la culture. En plus de temps forts et d’outils partagés, ces réunions permettent de nourrir leurs actions respectives. Au fur et à mesure que le Réseau Médiation s’est construit, ces rendez-vous sont devenus des temps de travail collaboratif, où des expériences sont proposées et des pistes d’améliorations mises en chantier.
En savoir plus