Une Scène nationale est un lieu public où se croisent artistes, spectateurs, partenaires et usagers. C’est aussi une communauté de travail qui, comme toute organisation, interagit avec le territoire où elle exerce son activité. Au fil des années, la Scène nationale et ses festivals sont devenus de plus en plus attentifs à l’impact social et environnemental de leurs activités artistiques et culturelles, jusqu’à inscrire ces préoccupations au cœur du projet du Carré-Colonnes.

Guidée par une conviction profonde du rôle de l’art et de la création, un engagement social et citoyen indéfectible à travers des valeurs fortes que sont l’humanisme, l’interculturalité et le décloisonnement, la Scène nationale Carré-Colonnes souhaite incarner dans son propre fonctionnement ses valeurs et son engagement éco-responsables.

Depuis 2019, nous avons entrepris un accompagnement Responsabilité Sociale des Organisations (traitant des enjeux environnementaux et sociaux), qui s’est poursuivi en 2020, afin d'ancrer la démarche dans le projet de la Scène nationale et irriguer toute son activité, de sa saison en passant par ses deux festivals, son fonctionnement en interne, ses usages, … :

> Identifier les impacts économiques, sociaux ou environnement de nos actions ;

> Entamer une démarche de responsabilisation ;

> Faire connaitre nos démarches innovantes.

Aujourd’hui notre participation à une transition écologique se décline en plusieurs axes :

L'art comme outil narratif

L'art par son approche sensitive et émotionnelle a un rôle à jouer dans les grands sujets de société. Cet axe éditorial fort traverse le projet de la Scène nationale par une programmation qui traite des enjeux écologiques et sociétaux et grâce aux artistes qui s’emparent de ces questions pour les raconter avec poésie et émotion.

L'éveil des consciences

Cet axe regroupe l'ensemble des actions de sensibilisation auprès des publics et des habitants, avec une attention particulière à l'hospitalité dans nos lieux, la parité chez les artistes programmés comme dans les équipes permanentes et intermittentes.

La fabrique des communs

Cet axe regroupe les actions liées au renforcement des projets fondés sur la co-construction et la mutualisation avec les acteurs du territoire, des partenaires opérationnels, les associations locales et les habitants.

L'écologie des pratiques

Cet axe consiste en l’amélioration des bonnes pratiques en interne comme en externe contribuant à une préservation écologique (depuis l’achat de nos fournitures de bureau, en passant par la communication, le tri de nos déchets, la sollicitation de prestataires...)

Etre exemplaire sur les questions écologiques

En effet plus que jamais il nous semble nécessaire d’être exemplaire sur les questions écologiques, avec notamment :

Plus largement, nous voulons faire de cet enjeu une question structurante de notre action. Nous la traitons aussi bien au sein de notre équipe qu’avec les artistes, le public, nos partenaires. Et également avec nos pairs au sein de réseaux : le Cercle de réflexion des festivals néoaquitains (Francofolies, Musicalarue, Musiques Métisses, etc.), France Festival, Drastic on Plastic, pour réunir et renforcer les dynamiques d’écoresponsabilité.